Retour

Tunnel et Gare de Schuman-Josaphat

Tunnel et Gare de Schuman-Josaphat

Avec le tunnel Schuman-Josaphat, c’est tout un pôle multimodal complètement rénové qui s’anime au son rythmé des transports qui s’y croisent : trains, métros, bus, vélos et taxis. Grâce au passage à 4 quatre voies de la ligne entre Watermael et Schuman, il crée un lien direct vers d’importants centres urbains du pays. La station Schuman a aussi changé totalement de look. Abritant les gares STIB et SNCB, elle devient un véritable pôle multimodal qui veut encourager l’usage des transports en commun. La station qui ne comportait aucun ascenseur en compte désormais 14. Et avec 21 escalators, contre 5 auparavant, et 11 entrées, contre 6 avant les travaux, l’accès à la station est bien plus facile. 408 fenêtres ont été placées de part et d’autre de la trémie de sortie du tunnel routier Loi. Les techniques ont été modernisées : le système électrique, les conduites d’eau, la ventilation et les espaces dédiés au personnel et à la circulation des métros et trains. D’une longueur de 1 250 mètres, le tunnel démarre de la gare de Bruxelles-Schuman sous le Résidence Palace, passe ensuite à l’angle Sud-Est du Berlaymont avant de suivre l’avenue de Cortenbergh pour rejoindre enfin le quartier Plasky pour faire la jonction avec le tunnel existant de la ligne 26. Localisé en partie sous des bâtiments utilisés et des ilots résidentiels, il était donc essentiel de prendre des mesures pour prévenir tout dommage en surface et pour réduire les nuisances sonores. Pas moins de 250 points de mesure pour surveiller les tassements ont été répartis sur tout le chantier avec des dispositifs de soutien et de renforcement. Pour diminuer les vibrations, un système d’amortisseurs sous les voies de train a également été posé.

Aux moments forts du chantier, 24h/24, 7j/7, 250 ouvriers s’activaient sans que le voyageur ne se rende compte de ce qui se tramait autour de lui. Sur le plan technique, les défis relevés sont colossaux : rénover et aménager ces infrastructures, au cœur du quartier européen, en maintenant l’exploitation de la gare et le trafic métro et ferroviaire. C’est seulement au moment de la démolition de la dalle au-dessus des quais et voies de métro que les voyageurs ont pu réaliser l’ampleur du chantier. Afin de limiter les perturbations du trafic et la gêne pour les riverains, les terres ont été évacuées la nuit dans la discrétion : par camions via le tunnel routier Belliard, par la voie ferrée et par un système de canalisations.
Lot 2 : 142.226.749 euros HTVA dont 21.719.382 euros de fondations sur pieux dont 112.000 € de massifs forés à faible profondeur, micropieux et fouilles blindées.

  • Maître d'Ouvrage
    Beliris, Infrabel
  • Client
    SPF Transport et Mobilité
  • Project manager
    Leophat (CEI-De Meyer nv, Galère sa, Wayss & Freytag Ingenieurbau AG, Ondernemingen Jan De Nul, Franki Geotechnics)
  • Début des travaux
    2008
  • Fin des travaux
    2016