Construire ensemble un avenir durable

Tout comme son actionnaire, Galère place les enjeux de développement durable et de responsabilité sociétale au coeur de sa stratégie.

La construction durable est devenue un élément incontournable dans la réalisation de ses projets. Cette démarche s’intègre à chaque étape de travail, de la conception des offres jusqu’à la réalisation des chantiers.

Avec ses clients et partenaires, Galère partage ses objectifs de performance durable et recherche les meilleures solutions techniques qui permettront de réduire l’impact du chantier et de l’ouvrage sur l’environnement. Quel que soit le projet entrepris, celui-ci doit prendre en considération les attentes de toutes les parties prenantes : clients, partenaires, collaborateurs et société civile.

Ainsi, Galère organise sa démarche autour de plusieurs axes.

1. Mise en place d’un système de management intégré et responsable

  • Galère a toujours accordé une place primordiale à la Qualité, la Sécurité et l’Environnement. Certifiée ISO 9001, ISO 14001 et OHSAS 18001, Galère travaille dans le strict respect de ces normes.
  • En 2008, Galère a été la première entreprise générale de construction wallonne à proposer un système QSE intégré et certifié. Ce système répond à la volonté de la direction de synthétiser chacune des procédures existantes en y intégrant les aspects Sécurité – Qualité – Environnement. En 2015, Galère a été certifiée suivant la nome 10CFR50, permettant d’accéder aux projets en site nucléaire.
  • En 2017, Galère met en place un système de management des énergies qui passe par la certification ISO 50001.

2. Préservation des ressources

  • Galère s’attache à limiter au maximum les impacts environnementaux de ses chantiers.
  • Pour restreindre les ressources utilisées, Galère propose le réemploi de produits et matériaux. Par exemple en récupérant les eaux de pluie, en intégrant des produits recyclés ou encore des systèmes de production d’électricité verte aux projets. Sur chantiers, Galère privilégie également le raccordement au réseau de distribution électrique plutôt que d’avoir recours à un groupe électrogène alimenté au mazout.
  • Une politique de tri est effective chez Galère, afin de limiter au maximum la production de déchets ultimes. La valorisation et le recyclage des déchets sont favorisés par le tri effectué directement sur chantiers. Galère valorise 98 % de l’ensemble des déchets produits par son activité.
  • Suivant l’arrêté A.G.W. 14.06.2001, l’entreprise est enregistrée pour valoriser ses déchets à titre professionnel (Art. 2, Arrêté du Gouvernement Wallon favorisant la valorisation de certains déchets, 14 juin 2001).
  • Galère a également pour objectif d’atteindre 100 % de bois certifiés utilisés sur ses chantiers.

3. Maîtrise de l’empreinte carbone

  • Galère poursuit une démarche continue de réduction de sa propre empreinte environnementale.
  • Depuis de nombreuses années, l’engagement du Groupe Royal BAM dans une politique durable n’est plus à démontrer. En 2014, BAM a intégré la liste A du CDP (Climate Disclosure Program), le seul système de contrôle de l’impact des entreprises mondiales cotées en bourse sur le changement climatique. Les données collectées sont transparentes, contrôlées par un bureau externe et accessibles pour les investisseurs. Cette reconnaissance démontre des pratiques mises en oeuvre par BAM pour lutter contre le changement climatique.
  • Dans ce cadre, Galère effectue un relevé périodique de ses émissions de CO2₂ dans ses bureaux, sur ses chantiers ou lors des déplacements effectués.
  • Au cours de l’année 2010, Galère a décidé de changer l’ensemble des contrats d’alimentation en électricité afin de disposer d’électricité basse tension verte sur ses chantiers en activité. Les bureaux du siège social de l’entreprise ont été équipés de panneaux photovoltaïques afin de couvrir une partie de ses besoins en énergie. Enfin, depuis 2012, l’alimentation des bureaux de Liège et des chantiers en haute tension est assurée par de l’électricité verte. Depuis 2012, ces adaptations et investissements ont permis à Galère de réduire de près d’un tiers ses émissions globales de CO2.
  • Galère a également pour objectif de développer dans ses projets futurs une politique de compensation carbone ambitieuse: partenaire de l’ONG Graine de Vie, Galère va compenser l’entièreté de ses émissions liées au transport par la plantation de 336.000 arbres à Madagascar.
  • Depuis 2017, Galère est licenciée en « Méthode Bilan Carbone », une méthode de diagnostic relatif aux émissions de gaz à effet de serre mise au point par l’Association Bilan Carbone qui lui permet d’officiellement calculer le bilan carbone d’un chantier ou de l’entreprise et de préconiser des actions visant à réduire son empreinte carbone sur la planète.

4. Optimalisation des transports

  • Des voitures de société de plus en plus vertes… C’est le souhait de Galère pour ses véhicules en leasing, afin de diminuer leur impact négatif sur l’environnement. Les véhicules à faible émission sont ainsi privilégiés tant pour les utilitaires que pour les voitures de fonction. Cette politique a permis de baisser la moyenne des émissions à 110 grammes en 2016, pour 145 grammes en 2010 (Objectif 2020 : < 100 grammes).
  • Au niveau des transports, Galère rationalise les déplacements de ses travailleurs vers les chantiers.
  • Des campagnes de sensibilisation aux mobilités alternatives sont également régulièrement organisées au sein de l’entreprise pour conscientiser chaque membre du personnel.

5. Engagement local et solidaire

  • Chaque année, Galère soutient en Belgique des projets de solidarité. Un engagement nécessaire au sein de notre société, pour favoriser l’accès à la santé, à l’éducation ou à l’intégration au travers d’associations qui en défendent les causes.

6. Formation et sensibilisation de ses collaborateurs

  • Dans le secteur de la construction, l’homme capable de maîtriser l’outil est une richesse. Au sein de Galère, une réelle politique de développement et de valorisation de l’emploi a ainsi été mise en place. En utilisant de nouveaux outils et méthodes de travail et en appliquant fermement son système de management intégré, l’entreprise donne à chacun l’opportunité de se concentrer sur les tâches pour lesquelles il apporte une réelle valeur ajoutée.
  • Des programmes de formations spécifiques et continus à certains métiers sont menés, afin que Galère reste un employeur de choix dans le secteur des métiers techniques. L’entreprise dispose entre autres de nombreux collaborateurs formés aux problématiques environnementales.
  • Galère, et par là-même tous ses collaborateurs, applique strictement les valeurs du code de bonne conduite de BAM. Celui-ci traduit les principes d’honnêteté, d’intégrité et d’exigence professionnelle souhaités au sein de l’entreprise.